dimanche, 3 mars 2024|

5 visiteurs en ce moment

 

Show à Gravelines : Plein gaz sur le nucléaire

Communiqué de presse du collectif « Sauvons le Clipon »
Dimanche 1er mai  

A l’occasion de son déplacement ce mardi à Gravelines, le Président de la République en campagne électorale vient animer un « show » sur la politique énergétique, en prenant prétexte des problématiques du littoral dunkerquois.

Sécurité : une logique de pompier pyromane :

Quelques semaines à peine après la catastrophe de Fukushima, le gouvernement se fait ainsi le promoteur de l’implantation d’un terminal méthanier situé à proximité des six réacteurs nucléaires que compte la centrale de Gravelines.   Cette décision amènerait l’établissement d’un 14éme site Seveso sur le littoral dunkerquois faisant ainsi preuve d’irresponsabilité en rajoutant des risques supplémentaires à ceux existants : transports de matières dangereuses, proximité de terminaux (pétroliers, ferry, conteneurs),…  

Emplois : le compte n’y est pas

  Dans ce projet rendu possible par les augmentations à venir des tarifs de l’électricité et du gaz, seul l’intérêt purement financier de l’entreprise EDF est privilégié et ce au détriment d’un développement réellement soutenable de l’agglomération.   Au regard de l’investissement colossal du projet environ 1,3 milliard d’euros, les bénéfices en terme de création d’emplois locaux – de l’ordre d’environ 50 à 70 – escomptés durant la phase d’exploitation du terminal méthanier seront au final dérisoires.   De surcroît, les emplois au bénéfice des populations locales promis pour la durée de chantier restent purement hypothétiques : les marchés de la construction seront pourvus au travers des procédures d’appels d’offre passés au niveau européen.  

Autorisations préfectorales : vers la destruction durable

  Lors des conclusions du Grenelle de l’environnement le 25 octobre 2007, Nicolas Sarkozy s’était engagé à ce qu’ « un projet dont le coût environnemental est trop lourd sera refusé […] Ce sera aux projets non-écologiques de prouver qu’il n’était pas possible de faire autrement. »…   Depuis lors, le Président de la République ayant indiqué que « l’environnement cela commence à bien à faire », les autorités préfectorales ont validé un tel projet situé dans une zone naturelle, tant terrestre que marine, à la qualité écologique pourtant reconnue et si appréciée des habitants du littoral…  

Infractions aux procédures et code de l’environnement

  Au cours de l’enquête publique dévolue au projet, de larges libertés furent prises par ses maîtres d’ouvrage avec les procédures et le code de l’environnement concernant en particulier les carences dans les études d’impact obligatoires.   Du fait de ces manquements ainsi relevés, nous déposerons un recours devant les juridictions compétentes et ce dans la suite de notre engagement depuis l’annonce de ce projet de terminal méthanier à l’automne 2006.  

La nécessité d’une transition énergétique en Nord-Pas de Calais

  Au contraire de la consommation effrénée et dangereuse de ressources fossiles et fissiles auxquelles destinent les projets présidentiels, il convient de s’engager dans la nécessaire reconversion écologique de notre littoral et plus largement du Nord-Pas de Calais.   Nous faisons nôtre la motion du Conseil régional - adoptée le 14 avril et intitulée « Pour une transition énergétique en Nord-Pas-de Calais » - stipulant la nécessité d’une transition énergétique qui doit nous conduire vers un monde dans lequel la satisfaction de nos besoins en énergie ne dépende plus du nucléaire et des énergies fossiles.

Nous approuverions de ce fait l’arrivée d’une filière de fabrication et de manutention d’éléments d’éoliennes off-shore dans la zone industrialo-portuaire dunkerquoise aux impacts positifs pour le territoire.

Le collectif « Sauvons le Clipon » est composé de : ADELFA – association de défense de l’environnement du littoral Flandres Artois (Fédération de plus de 30 associations, membre de FNE), Amis de la terre, APPE Fort-Mardyck – association de protection du patrimoine et de l’environnement, Association des pêcheurs du littoral, section Loisirs, CLCV, GON Nord Pas de Calais – groupe ornithologique et naturaliste, Surfrider Foundation Europe, Waves 59, MNLE – Mouvement national de lutte pour l’environnement et Europe Ecologie Les Verts .

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »