lundi, 16 juillet 2018|

1 visiteurs en ce moment

 

C’est quoi l’ADELFA ?

Créée en 1974 et agréée depuis par les Pouvoirs Publics, l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandre-Artois (ADELFA) est une fédération associative affiliée nationalement à France-Nature-Environnement (FNE), régionalement à Nord-Nature-Environnement. Elle regroupe plus de 30 associations implantées sur le littoral, de la frontière belge à Boulogne-sur-Mer, mais également en zone rurale.

Chacune des associations est autonome. Le lien entre toutes, c’est la solidarité, l’entr’aide dans l’action. Celle-ci, diversifiée, vise notamment à la réduction des risques technologiques importants dans une région comptant une vingtaine de sites Seveso seuil haut et la centrale nucléaire la plus importante d’Europe, à la maîtrise des pollutions, à la sauvegarde de la santé des populations confrontées à ces nuisances, à la protection des espaces naturels et de la biodiversité, à la valorisation du patrimoine, à la défense du citoyen consommateur, etc.

Interlocutrice reconnue des Pouvoirs Publics, l’ADELFA est représentée, à l’échelon national, au CA de l’association nationale des CLIs nucléaires, au directoire du pôle “risques” de FNE, à l’Association Nationale des Victimes de l’Amiante (ANDEVA).

Elle est également présente à la CLI de la centrale de Gravelines, au CLIC des zones industrielles de Dunkerque-Calais, au CA de l’Université du Littoral, des Conseils de Développement de la Communauté Urbaine et du Port de Dunkerque, au réseau régional ATMO, au SPPPI du littoral, au SDAGE régional et au SAGE de l’Aa, au Syndicat d’alimentation en eau, au Conservatoire du Littoral, etc.

Elle publie un bulletin trimestriel : “Grains de Sel”. Abonnement : 4 € par an Elle communique également via le site concernant le projet de terminal méthanier : http://sauvonsleclipon.levillage.org/ et celui de la Maison de l’Environnement de Dunkerque.

Adresse postale : 106 avenue du Casino 59240 Dunkerque

Quelques repères pour une action de longue haleine

L’ADELFA est convaincue d’avoir participé, à son niveau, à la prise de conscience de l’urgence environnementale en prenant inlassablement au fil des ans des initiatives qui ont permis petit à petit, et même si rien n’est définitivement gagné, de faire évoluer les mentalités. Vous trouverez ci-après quelques exemples des actions menées en liaison avec les associations fédérées, comme avec d’autres partenaires.

1974 : TIOXIDE-CALAIS est condamnée à ne plus déverser en Mer du Nord ses “boues blanches”.

1975 : 3000 manifestants à Gravelines contre l’implantation de la centrale nucléaire.

1981 : premières actions contre les retombées de poussières envolées du Quai à Pondéreux Ouest (QPO).

1983 : L’ADELFA s’oppose avec succès à la destruction de l’ancien collège Lamartine à Dunkerque.

1988 : réclamée depuis des années par notre fédération, la Commission Locale d’Information (CLI) de la centrale nucléaire de Gravelines est créée. L’ADELFA y siège très régulièrement.

1989 : Une première à l’échelon national après une forte implication du réseau associatif : la création de la poubelle bleue et la mise en place de Triselec par la Communauté Urbaine de Dunkerque.

1990 : création du Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles (SPPPI) : un outil obtenu pour mieux lutter contre les risques industriels et tous les types de pollutions.

1996 : l’APPE invente à Fort-Mardyck “les tables à poussières” pour contrôler les émissions du site industriel.

1998 : opposition couronnée de succès à la création d’un centre d’enfouissement de déchets spéciaux à Eringhem.

2001 : suite à une manifestation à laquelle prend part l’ADELFA, il n’y aura pas de farines animales stockées à Herzeele.

2002 : la raffinerie Total laisse échapper deux fois plus de dioxyde de soufre que ce qui est toléré et omet d’alerter aussitôt les autorités. L’ADELFA se joint à la plainte déposée par des habitants de Mardyck. En cassation, le directeur de la raffinerie finira par être condamné en 2005 à un mois de prison avec sursis et à une forte amende.

2003 : suite à une marée noire consécutive au naufrage du “Tricolor” au large de Dunkerque, EDF finira par installer, à notre demande, un barrage permanent pour éviter que les boulettes de fuel obstruent les arrivées d’eau de mer de refroidissement des réacteurs.

2004 : première marche des “veuves de l’amiante” à l’appel de l’ARDEVA.

2005 : un projet immobilier à Rosendaël est contesté par l’association “Excentric-Demain”. Le projet sera abandonné par le promoteur deux ans plus tard.

2006 : début d’une action associative (ADELE, CLCV) qui débouchera sur la suppression des sacs de caisse en plastique dans les grandes surfaces.

2007 : des capteurs de bruits (industriels) sont en place à Fort-Mardyck.

2008 : manifestation au Clipon contre l’implantation d’un terminal méthanier. Mise en place de capteurs de poussières à Gravelines et Loon-Plage, suite aux nuisances provoquées par le QPO.

Composition du bureau de l’ADELFA et Délégations

Président : Nicolas Fournier

Vices-présidents  : Marie-Paule Hocquet (Quartiers, Consommation), Michel Mariette (Enquêtes publiques et milieux maritimes)

Secrétaire générale : Martine Minne

Trésorier : Gérard Vermersch (Milieux naturels, biodiversité)

Membres : Thierry Lurson, Jean Sename, Jacky Bricout, Lydie Broucke

compte-rendu de l’assemblée générale 2012

PDF - 237 ko

bilan financier 2011

PDF - 443.8 ko

compte de résultat 2011

PDF - 452.4 ko

 

Contactez-nous


Envoyer un message

 
 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »