dimanche, 20 septembre 2020|

0 visiteurs en ce moment

 

Pourquoi l’ADELFA dépose un recours

"Eclatant démenti pour tous ceux qui, depuis des mois, voire des années, laissaient entendre que le dossier du terminal méthanier du Clipon était irrémédiablement bouclé, bref que l’affaire était dans le sac : non seulement, au moment où ces lignes sont écrites, on ne sait toujours pas si EDF, via sa filiale Dunkerque-LNG, prendra le risque économique et financier énorme (700 millions d’euros !) de finaliser son engagement dans la réalisation du terminal, mais par ailleurs la population a appris, via un placard dans la presse paru le 19 mai, que la Préfecture qui a donné son feu vert administratif à l’aménagement des plates-formes portuaire et de regazéification, mettait (enfin !) à l’enquête publique le troisième volet du projet : la réalisation du gazoduc de 173 km qui amènera le gaz méthane « produit » à Loon-Plage jusqu’à Cuvilly (Oise)."

"Trop tard évidemment ! Le Code de l’Environnement, dans ses articles R 122-3 et R 123-1, n’indique-t-il pas clairement, que pour un projet comportant en fait plusieurs opérations interdépendantes (ici en l’occurrence les aménagements portuaires pour assurer l’accueil des méthaniers, l’usine de regazéification et…le raccordement par gazoduc au réseau de transport de gaz naturel (GNL)), « l’étude d’impact doit porter sur l’ensemble du programme » ?"(...)

Avec le MNLE, l’ADELFA dépose un recours et le fait savoir dans son Grains de Sel, le 31.

 
A propos de adelfa.org
Ce site web est édité par l’Assemblée de Défense de l’Environnement du Littoral Flandres Artois, représenté par son Président, Nicolas Fournier. ADELFA Maison de l’environnement - 59240 Dunkerque Ce document est diffusé selon les termes de la license BY-NC-ND du Creative Commons. Vous êtes libres de (...)
En savoir plus »